UNE SEULE ANNONCE...
JUSQU'À VENDU!

Retour

Participer à l'économie de seconde main : comment faire?

Anik St-Jacques

 

 

Bien que la grande majorité connaisse la définition et la manière de procéder, un retour à la source est toujours rafraîchissant ! 

 

Commençons par définir le terme; L'économie de seconde main inclut toutes transactions de biens d'occasion qui a été achetés, vendus, loués, échangés ou donnés. Il est également important de mentionner qu’il existe deux façons d’y contribuer soit : en délaissant ou en faisant l’acquisition d’un bien usagé. 

Comment contribuer à l’économie de seconde main?

Il est important de mentionner qu’il existe deux façons, deux comportements distincts, d’y contribuer soit : en délaissant ou en faisant l’acquisition d’un bien usagé. 

 

Délaisser : Si vous avez des articles encore en bon état, mais qui sont maintenant inutiles pour vous, vous pouvez en faire don à un organisme de bienfaisance, à une friperie, ou simplement à des personnes dans le besoin. Si non, vous pouvez organiser une vente garage, mais le comportement qui revient le plus souvent est l’utilisation des différentes plateformes en ligne telles Cavendre pour les vendre.

 

Un autre moyen de délaisser ses biens usagés encore en bon état est le partage. Ce concept de “Donner au suivant” gagne en popularité et quelques plateformes de réseaux sociaux, dont Facebook, on des groupes consacrés à cette pratique.

 

Acquérir : Si vous désirez vous procurer un bien, la recherche sur les multiples sites Web consacrés à la revente de biens de seconde main tels Cavendre, Kijiji, LesPac, Facebook Marketplace demeure une pratique très populaire chez les québécois. Si non, vous pouvez rechercher les magasins d’articles usagés près de chez vous ou fréquenter les ventes de garage. 

 

Le troc a été le seul mode d'échange de nombreuses économies anciennes, mais il demeure une pratique courante dans l’économie de seconde main actuelle. Cette opération économique par laquelle les gens délaissent un bien pour en acquérir un autre fait partie du commerce de compensation au même titre que l’échange.

 

Tout comme le troc, la location est un autre moyen de contribuer à l’économie de seconde et qui est pratiqué par les deux types de comportement, ci-haut mentionnés, à la fois soit : délaisser et acquérir.

 

Adopter l’un, ou l’autre, de ces comportements vous rapprochent un peu plus d’un mode de vie zéro déchet. Cavendre vous encourage donc à participer à l’économie de seconde main en faisant l’acquisition de biens usagés, ou en délaissant des articles dont vous n’avez plus besoin, mais qui pourront faire le grand bonheur de quelqu’un d’autre. Un mode de vie zéro déchet voudrait qu’on se pose la question : « En ai-je vraiment besoin? » et, si la réponse est oui, « Serait-il possible d’acquérir ce bien d’une façon autre que de l’acheter neuf? ».

 

Sans nécessairement se rendre à un tel mode de vie, participer à l’économie de seconde main contribue grandement à réduire votre empreinte environnementale et à développer la conscience écologique de vos proches, voire de vos enfants. 

 

Quelques statistiques

Dans la plupart des provinces canadiennes, les citoyens-nés ont plutôt tendance à délaisser leurs biens usagés qu’à en acquérir. Toutefois, le Québec fait belle figure et se démarque des autres provinces en adoptant les deux comportements de manière quasi égale.

 

Selon le dernier rapport de Kijiji, paru en 2018, 85% des canadiens-nés ont contribué à l’économie de seconde main en 2017, prolongeant ainsi la durée de vie à 2,3 milliards de biens. Les transactions les plus populaires étaient les vêtements, les livres, les DVD, les vêtements pour bébé, les meubles, les jouets et les jeux vidéo. Au Québec, la valeur desdites transactions s’élève à plus de 4,9 milliards de dollars; impressionnant n’est-ce pas?

 

Mieux vaut tard que jamais !

 

Maintenant que vous en connaissez davantage sur l’économie de seconde main en contexte de pandémie, que vous avez appris comment y contribuer et que vous savez de quelle façon le faire, vous pouvez commencer à rassembler vos biens, ou à magasiner les biens usagés avant d’en acheter des neufs.

 

N’hésitez surtout pas à faire participer vos enfants en les encourageants à faire le ménage dans leurs jouets, leurs vêtement trop petits, ou encore leurs jeux vidéo. Parlez des multiples avantages à votre entourage et faites voir les bienfaits aux plus sceptiques, car mieux vaut commencer tard que jamais !