UNE SEULE ANNONCE...
JUSQU'À VENDU!

Retour

9 choses à considérer avant d’acheter une voiture d'occasion.

Anik St-Jacques

 

Saviez-vous que des centaines de milliers de voitures usagées sont vendues chaque année au Canada; surprenant n'est-ce pas? Vous trouverez encore plus surprenant qu'elles soient vendues autant par des particuliers que par des concessionnaires de voitures neuves et usagées. Avec toutes les options offertes, et tous les détaillants à votre disposition, nous allons vous éclairer sur la meilleure façon de trouver LA bonne affaire concernant votre prochain achat de voiture d'occasion.


Voici une liste non exhaustive afin de faciliter votre recherche pour le véhicule convenant à votre rythme de vie, et à votre budget :


 

1 : Quel est votre budget?

En règle générale, si vous prévoyez avoir recours à un prêt pour l'achat de votre véhicule, votre paiement ne devrait pas dépasser votre budget minutieusement calculé. Si vous avez un budget plutôt serré, il faut prendre en considération que les véhicules usagés ont besoin d'un peu plus d'attention concernant leur entretien. Il ne faut surtout pas oublier d'inclure le coût des assurances, de l'immatriculation et du carburant dans votre calcul. À cet effet, certains véhicules coûtent plus cher à entretenir, à assurer et à remplir. De surcroît, s'il n’y a plus de garantie valide, il serait judicieux de mettre de côté un fond d'urgence afin de couvrir toutes les réparations imprévues.

 

2: Ciblez votre achat !

Tout d’abord, il est important d’identifier l’usage destiné à votre futur achat. Allez-vous vous en servir comme voiture familiale principale, pour le travail, pour remorquer de lourdes charges ou pour voyager? Peu importe votre réponse, nous vous suggérons de faire une liste de trois véhicules qui répondent à vos besoins et qui relèvent de votre budget. De plus, si vous cherchez à économiser, considérez plus d'une marque !

 

L'endroit idéal pour commencer à magasiner votre futur véhicule est sur la page d'inventaire des voitures usagées de Cavendre. Afin de trouver exactement ce que vous cherchez, vous pouvez filtrer votre recherche à l'aide des spécifications, de l'outil de recherche avancée, telles : la marque, le modèle, le prix et l'année.

 

3: Vérifiez les prix

Vous pouvez trouver la perle rare dans la section d'occasion des concessionnaires de voitures neuves, chez les commerçants indépendants de voitures usagées, chez les détaillants d'automobiles usagées, et sur les annonces classées par des particuliers. D’ailleurs, les particuliers ont généralement le prix de vente le plus bas. Les véhicules certifiés d'occasions coûtent habituellement plus cher. Toutefois nous vous recommandons de faire une recherche du prix moyen de la voiture en consultant d’autres vendeurs, d'autres sites Web et des outils tels le Canadian BlackBook

Voici quelques éléments essentiels à considérer afin d'évaluer la valeur d'un véhicule :

  • La marque : certains fabricants conservent une meilleure cote.

  • Le kilométrage : plus il est élevé, plus la décote est forte.

  • L'âge : au fil des années, elle perd de la valeur.

 

Il est également important de savoir que le prix d'une voiture d'occasion est déterminé selon la date de la mise en circulation, et non selon la date de fabrication. Une voiture neuve perd plus de 40% de sa valeur les deux premières années.

4: Vérifiez l'historique

À moins d'acheter la voiture d'un ami proche, ou d'un membre de la famille qui peut confirmer l’histoire de celle-ci, prévoyez l'obtention d'un rapport historique. Il s'agit d'une étape essentielle puisque si la voiture que vous convoitez a un historique d'accidents importants, il sera préférable de passer à la suivante; un consommateur averti en vaut deux !

 

Carproof est la meilleure source pour les rapports historiques. Ces derniers peuvent révéler des informations indispensables y compris le piratage de l'odomètre. Il suffit d'utiliser le numéro d'identification du véhicule (NIV) afin d'obtenir cette information.

 

Si cela est possible, vérifiez qu'il n'y a aucun frais d'inscription en souffrance. Le Registre des droits personnels et réels mobiliers peut vous informer si le véhicule est libre de dettes. Le RDPRM est un recueil gouvernemental des droits relatifs à certains biens meubles ou à des personnes

 

5: Contactez le vendeur

Une fois que vous croyez avoir trouvé une bonne voiture potentielle, n'hésitez pas à l’examiner. Appelez le vendeur d'abord, il s'agit d'un bon moyen d'établir un lien avec celui-ci et de valider toute l'information que vous avez en mains. Si vous achetez chez un concessionnaire, un appel téléphonique est le meilleur moyen de s'assurer que le véhicule est toujours disponible.

Parfois, le vendeur vous mentionne un aspect qui ne figure pas dans l'annonce et ce dernier pourrait altérer votre décision d'achat. 

 

Quoique, beaucoup de gens soient tentés de négocier le prix avant même d'avoir vu le véhicule, il vaut mieux attendre. Une fois que vous l’aurez inspecté, vous pourrez établir votre offre en fonction de l’état du véhicule. Si tout vous convient, prenez un rendez-vous pour faire un essai routier. Si possible, dans la journée, il est plus facile de voir l'état de la voiture à la lumière du jour.

 

6: Faites l’essai routier de la voiture

Faire l’essai routier d’une voiture usagée est la meilleure façon de savoir si ladite voiture convient à vos besoins. De surcroît, c’est un bon moyen d'évaluer son état. Éliminez toutes distractions et concentrez-vous sur la machine. Voici quelques éléments à vérifier:

  • Est-il facile d'entrer et de sortir de la voiture sans se baisser ou se frapper la tête?

  • Y a-t-il suffisamment d’espace au niveau des jambes? N'oubliez pas d'évaluer le dégagement pour les jambes des passagers arrière

  • La position de conduite est-elle confortable? Pouvez-vous incliner le volant pour un meilleur ajustement?

  • Les sièges avant sont-ils confortables? Sont-ils facilement réglables ? Qu'en est-il pour les passagers arrière?

  • Y a-t-il des témoins d'anomalies d'allumés? Si oui, informez-vous du problème avant d'acheter

  • Évaluez la visibilité; vérifiez le rétroviseur et les rétroviseurs latéraux. 

  • Servez-vous de votre nez; avez-vous repéré des odeurs inhabituelles?

  • Vérifiez les pneus; combien ont-ils de saisons à leur actif? Y a-t-il suffisamment de bande de roulement?

  • Testez l'efficacité des freins; est-ce qu'ils peuvent arrêter le véhicule facilement? Sont-ils bruyants?

  • Ouvrez le capot; nul besoin d'être mécanicien pour remarquer une anomalie. S’il y a une coulisse, de la fumée, un bruit de claquement, etc.; posez des questions au vendeur.

  • Est-ce que l'air climatisé, le cas échéant, dégage du froid? 

  • Testez toutes les lumières; les phares, les clignotants et les feux de freinages.

Après l’essai routier, demandez au propriétaire, ou au vendeur si vous pouvez voir les factures des services périodiques effectués. Il s'agit du moyen le plus efficace de savoir si le véhicule a été entretenu régulièrement, et selon les recommandations du fabricant.

 

7: Faites inspecter l’automobile

Lorsque vous avez trouvé la perle rare, pensez à la faire inspecter par un mécanicien de confiance avant de l'acheter; Google et Yelp sont de bons endroits pour consulter les critiques des garages locaux afin de trouver un mécanicien. Une inspection préventive coûte environ 100 $ et peut détecter des problèmes qui vous ont échappé; c'est un investissement très judicieux.

 

Pour la plupart des concessionnaires, les voitures sont certifiées d'occasions, donc l'inspection multipoint a déjà été effectuée. Si tel est le cas, nul besoin de la faire inspecter à nouveau, Toutefois, il est possible que la voiture ne soit pas certifiée et qu'elle soit vendue sans aucune garantie légale. Le cas échéant, il serait préférable d'investir dans une inspection préventive afin d'éviter d'éventuelles surprises !

 

8 : Négocier une bonne affaire

Est-ce que l'idée de devoir négocier vous angoisse? Cela ne devrait pas être le cas, car la négociation ne doit pas être une expérience angoissante. Si vous restez raisonnable, il est envisageable que vous puissiez conclure un arrangement rapidement et facilement.

 

Connaissant déjà votre budget maximal, ne commencez pas l'échange en offrant ce chiffre. En lien avec la recherche du prix, vu à l'étape 3, faites une offre d'ouverture inférieure à votre budget. Expliquez que vous avez fait des recherches et appuyez votre proposition à l'aide de faits. Si le vendeur et vous arrivez à un prix convenable pour les deux parties, c’est gagné !

9 : Obtenir la paperasse

Quel que soit l'endroit où vous ferez l'achat de votre voiture d'occasion, vous allez devoir présenter une preuve d'assurance afin de pouvoir quitter au volant de votre nouvelle acquisition.

 

Dans un concessionnaire, la signature du contrat se passe dans le bureau du directeur financier (FNI). Regardez scrupuleusement le contrat de vente. Parfois, il énumère le coût de l’automobile, une taxe de documentation, une taxe de vente et des droits de licence. 

 

Si vous achetez auprès d'un particulier, assurez-vous que le vendeur vous remette l’immatriculation, signée, du véhicule. Il est important de bien conclure l'affaire afin d'éviter des problèmes après-vente. 

 

 

 

Pour conclure, n'hésitez pas à nous faire part de vos conseils pour l'achat d'un véhicule d'occasion; après tout, nous ne détenons pas la formule magique ! 😉

Bon magasinage !